Expositions temporaires

  • Agrandir le texte 
  • Reduire le texte 
  • Ajouter à mon espace perso 
  • Suggérer à un ami 
  • Télécharger au format PDF 
  • Version imprimable 
  • Retour 
Exposition Bertozzi et Casoni " Réflexion sur la mort"
30 juin 2011 - 4 octobre 2011

L’exposition de l’oeuvre de Bertozzi & Casoni (2008) s’inscrit dans la continuité de notre politique de passerelle entre la création contemporaine et nos collections. Oeuvre ludique, réalisée en céramique, aluminium et argent, elle représente la Mort, attablée à un bar recherchant dans un annuaire ses prochaines victimes. Les thèmes de la mort et de la vanité des biens terrestres courent tout au long de la peinture italienne des XVIe et XVIIe siècles et sont largement illustrés dans les collections du musée, souvent en filigrane, ne serait-ce qu’à travers les nombreuses représentations de saints utilisant un crâne comme support à leur méditation.
Affrontant avec la force de l’évidence un sujet à la fois banal et philosophique, Bertozzi & Casoni nous invitent, non sans humour, à une réflexion artistique et esthétique tout en provocant en nous des sentiments intimes.Multipliant les références à l’art classique, comme à plusieurs courants de la modernité (Surréalisme,Pop Art, Hyperréalisme, Art Conceptuel), les deux artistes pratiquent une sorte de postmodernisme riche de sens : ils nous incitent à nous interroger sur ce que nous avons de plus personnel (notre angoisse face à la mort) et de plus socialement partagé (cycle de la consommation et des déchets, rapport à la nature…). En regard de la Réflexion sur la
mort est présentée une oeuvre du XVIIe siècle sur la même thématique, un Memento mori dénommé La Mort vient à table du peintre florentin Giovanni Martinelli (Montevarchi, 1600 ou 1604-Florence, 1659). Autour d’une table dressée, deux couples de jeunes gens richement vêtus sont brutalement surpris par l’arrivée d’un squelette tenant un sablier. Celui-ci, la main déjà posée sur l’un des convives, provoque la stupéfaction et la terreur générales. La présence de ce tableau de Martinelli, en pleine adéquation avec l’oeuvre des deux artistes contemporains, permet également d’évoquer le courant caravagesque florentin, absent de l’exposition Florence au Grand Siècle. Le mimétisme parfait, la pleine possession du médium plastique du peintre florentin trouvent un écho dans l’installation de Bertozzi & Casoni.
Les deux artistes, Giampaolo Bertozzi, né en 1957, et Stefano Dal MonteCasoni,né en 1961, se sont rencontrés à l’Istituto d’Arte per la Ceramica de Faenza et maîtrisent la céramique comme les techniques industrielles (fonte d’aluminium…).Au même titre que Giovanni Martinelli, ils sont à la recherche de la perfection dans le rendu illusionniste des matières et exaltent la luminosité des couleurs afin de susciter pareillement émerveillement et surprise
chez le spectateur.Une double réflexion sur l’art et sur… la vie.