• Agrandir le texte 
  • Reduire le texte 
  • Ajouter à mon espace perso 
  • Télécharger au format PDF 
  • Version imprimable 
  • Retour 



 Zoom
Giovanni Angelo   CANINI
(Rome , 1617 - Rome , 1666 )

Narcisse et Echo à la source

MFA 852.1.538

Huile sur toile
168 x 246 cm

Historique :
Rome, collection du cardinal Fesch; légué par le cardinal Fesch à la ville d'Ajaccio en 1839; transaction entre le comte de Survilliers (Joseph Bonaparte) et la ville d'Ajaccio en 1842.

Localisation :
[1-07] Cabinet peintures romaines XVIIe siècle

Ressource pédagogique :
La légende de Narcisse est rapportée dans les métamorphoses d’Ovide. Narcisse est le fruit du viol du dieu fleuve Céphise sur la nymphe Liriope. Lorsque l’enfant est né, un devin dit à ses parents qu’il vivrait vieux s’il ne se regardait pas. Alors Narcisse n’a jamais vu son image. En grandissant, il devint un très beau jeune homme, mais l’amour ne l’intéressait pas. Pourtant beaucoup de jeunes filles étaient amoureuses de lui, et surtout les nymphes qui peuplaient les campagnes, les bois et les eaux, celles qu’on disait être les filles de Zeus. Le peintre les met en scène en second plan : on peut les voir se baigner et s’amuser au bord de l’eau. Mais l’une d’entre elle, Echo, tellement malheureuse que Narcisse ne la regarde pas, s’isola dans une grotte ; on l’aperçoit à gauche du tableau. Les nymphes voulurent se venger de Narcisse et demandèrent au ciel de les aider : un jour qu’il faisait très chaud, Némésis, une divinité, poussa Narcisse à se pencher sur une source. Alors Narcisse vit son image, en tomba amoureux et se laissa mourir. À la place où il est mort, poussa une fleur qui porte son nom : le narcisse.