Peintures Corses

Musée Fesch

En 1866, le Ministère de la Maison de l'Empereur se porte acquéreur de l'oeuvre de Jean-Luc Multedo : La forêt de Valdoniello et la dépose au Palais Fesch. Cet acte constitue la pierre de fondation des collections de peinture corse de la Ville d'Ajaccio.
Au fil des ans, le fonds s'enrichit suivant deux principes. Le premier est du faît de l'Etat qui met régulièrement en dépôt des oeuvres d'artistes corses ou représentant la Corse achetées à l'occasion des différents salons des Beaux-Arts. Le second est du à la générosité de donateurs insulaires qui enrichissent régulièrement, depuis la fin du XIX siècle et ce, jusqu'à nos jours, les collections d'oeuvres des plus grands artistes insulaires.

Ainsi, en 2009, le fonds est constitué de près de mille oeuvres, réparties entre peintures, dessins et gravures.
Cet accroissement exponentiel, conjugué aux travaux de rénovation du Palais Fesch, ont abouti à une volonté de création d'un département dédié exclusivement à la présentation au public des trésors d'une partie du patrimoine local.

Située au rez-de-marine du Palais Fesch, cette nouvelle section offre une sélection d'oeuvres des chefs de file de l'école de peinture corse depuis le milieu du XIXe siècle, jusqu'à la fin du XXe siècle. Au gré des salles et des galeries, le visiteur oscillera entre les paysages de Lucien Peri et de François Corbellini, la peinture ethnographique de Charles-Léon Canniccioni, les allégories de Jacques-Martin Capponi, les représentations d'Ajaccio par Jean-Baptiste Bassoul et tant d'autres...