Accueil

Panorama

Musée Fesch
  • Agrandir le texte 
  • Reduire le texte 
  • Suggérer à un ami 
  • Télécharger au format PDF 
  • Version imprimable 
  • Retour 
La collection historique du cardinal Fesch

Le cardinal Fesch réunit la plus vaste collection de tableaux jamais constituée, et ce, dans un espace de temps relativement court. À sa mort, en 1839, il possédait 17 767 objets d’art, dont environ 16 000 tableaux. Son goût pour la peinture commença à l’occasion des guerres d’Italie (1796). Ses possibilités financières et sa position d’oncle de Napoléon lui fournirent l’occasion de profiter des ventes des biens du clergé et de certaines familles italiennes. Sous l’Empire, il acheta également de nombreux tableaux de la première importance lors de nombreuses ventes publiques qui avaient lieu dans la capitale parisienne. À Rome comme à Paris, il bénéficie de l’avis d’artistes. Après la chut e de l’Empire, le cardinal s’installa à Rome, au palais Falconieri, où il disposa sa « Grande Galerie » (ses plus beaux chefs-d’oeuvre) au second étage, se réservant pour lui-même un petit appartement au troisième étage. Il entassa le reste de sa collection dans un second palais qu’il louait à cet effet et dans le palais de Madame Mère. C’est pendant cette période qu’il acquit le plus grand nombre de tableaux du Seicento italien. En dehors des artistes italiens qui font la réputation de sa collection, le cardinal Fesch avait réuni des chefs-d’oeuvre des écoles hollandaises, flamandes et françaises.