Napoléon III et Franceschini Pietri
27 novembre 2015  - 9 mai 2016


Napoléon III et Franceschini Pietri,  reflets d'Empire

Pendant plus de quinze ans, Jean-Baptiste Franceschini-Pietri est l’homme de confiance de Napoléon III. Attaché au service de l’Empereur dès 1855, il le suit jusqu’à la chute de l’Empire en 1870, puis en exil en Angleterre.
Enterré à l’entrée de la chapelle impériale de Chislehurst, Franceschini-Pietri est le dernier fidèle de Napoléon III. Arrière-petit neveu de Pascal Paoli et originaire de Monticello en Balagne, il quitte la Corse à l’âge de 18 ans. Protégé
par son oncle Pierre-Marie Pietri, préfet de police de la ville de Paris, il intègre rapidement le cercle des Corses de l’Empereur. Au-delà de sa carrière administrative exemplaire et de sa fidélité sans faille,
Franceschini-Pietri est un grand bienfaiteur de son île natale. Il lègue, entre autre, la maison natale de Pascal Paoli à Morosaglia au Conseil Général de la Corse et deux oeuvres à la ville d’Ajaccio, dont Le Portrait de Napoléon III par Alexandre Cabanel.
Le projet d’exposition temporaire du Palais Fesch a pour objectif de mettre en valeur cette personnalité riche mais pourtant méconnue du Second Empire. À travers une série d’une centaine de photographies ainsi que d’effets personnels de l’Empereur, de l’Impératrice et du Prince Impérial, l’exposition retracera l’intimité de la vie de la famille impériale depuis le Palais des Tuileries jusqu’à l’exil anglais de Chislehurst et la villa Cyrnos du Cap Martin.

Téléchargez le dossier de Presse de l'exposition:

Photo ci-contre en bas: affiche de l'exposition composée de 2 photos. A gauche: Michel Schemboche (?-?) Portrait de Napoléon III ; A droite : Anonyme, Tito Franceschini Pietri accoudé à une cheminée.
Photo ci contre en haut: Anonyme, Portrait du Prince impérial.