Peintures corses

En 1866, le Ministère de la Maison de l'Empereur se porte acquéreur de l'oeuvre de Jean-Luc Multedo : La forêt de Valdoniello et la dépose au Palais Fesch. Cet acte constitue la pierre de fondation des collections de peinture corse de la Ville d'Ajaccio.
Au fil des ans, le fonds s'enrichit suivant deux principes. Le premier est du faît de l'Etat qui met régulièrement en dépôt des oeuvres d'artistes corses ou représentant la Corse achetées à l'occasion des différents salons des Beaux-Arts. Le second est du à la générosité de donateurs insulaires qui enrichissent régulièrement, depuis la fin du XIX siècle et ce, jusqu'à nos jours, les collections d'oeuvres des plus grands artistes insulaires.

Ainsi, en 2009, le fonds est constitué de près de mille oeuvres, réparties entre peintures, dessins et gravures.
Cet accroissement exponentiel, conjugué aux travaux de rénovation du Palais Fesch, ont abouti à une volonté de création d'un département dédié exclusivement à la présentation au public des trésors d'une partie du patrimoine local.

Située au rez-de-marine du Palais Fesch, cette nouvelle section offre une sélection d'oeuvres des chefs de file de l'école de peinture corse depuis le milieu du XIXe siècle, jusqu'à la fin du XXe siècle. Au gré des salles et des galeries, le visiteur oscillera entre les paysages de Lucien Peri et de François Corbellini, la peinture ethnographique de Charles-Léon Canniccioni, les allégories de Jacques-Martin Capponi, les représentations d'Ajaccio par Jean-Baptiste Bassoul et tant d'autres...

Les actus

Création du département de peinture corse du Palais Fesch

Les oeuvres

Couple dans un pré Paysans corses, village de Piana Quatre jeunes pêcheurs du port d’Ajaccio lisant A Muvra Evisa Vue d’Ajaccio A Sposata Portrait de Corbellini Vue de Piana et du golfe de Porto Vue d’Ajaccio, après-midi de décembre Vendanges corses Retour à la terre (Pannneau de droite) Retour à la terre (Pannneau central) Saint Pierre Portrait du guitariste Tessarech Voiliers charbonniers italiens dans le port d'Ajaccio Le Campo dell’oro Paysage, rochers sur la route des Sanguinaires Vue du golfe de Porto Le Liamone Rivière de Cristinacce en octobre Ajaccio, vue du parc Berthault Retour à la terre (Pannneau de gauche) Douleur d'Orphée Portrait de Corbellini L'arbre Portrait de François Bassoul Voiles latines Bisinchi, entrée du village Sortie de la messe Portrait du barde corse Maestrale Bisinchi, les enfants Portrait de Marc-Antoine Forcioli Au cimetière d'Ajaccio Autoportrait de l’artiste Village Portrait de Madame Bassoul, seconde femme de l’artiste Les pêcheurs Figuier de barbarie Le porte croix Bisinchi, l'église Idylle Bisinchi, femme près des escaliers Bergeries dans les monts Gioelli Marine de Porticcio Bisinchi Anankè Portrait de la mère de l'artiste Portrait de Pierre Vincenti, fils du docteur Vincenti La mort du paysan vendéen Portrait de Laurent Zevaco, maire d’Ajaccio Portrait de la veuve Marie-Françoise Marti À Bastia, temps de libecciu Portrait de M. Andrei Portait du barde Maistrale Allégorie de la Corse Le vieux médaillé Vue du port d'Ajaccio en 1882 Le vieux port de Bastia La forêt de Valdoniello Ajaccio, vue de la chapelle des Grecs Vue d’Ajaccio depuis le parc Berthault Les rivages de l'Odyssée Embouchure du Liamone Carnaval Ajaccio, vue de la vieille ville et de la plage saint François Bastia, le vieux port Bocognano, vue du clocher Bouvier sur la route du Salario Défilé dans les gorges de l’Asco Donato Golfe de Sagone Le bandit Porteuse d’eau la secchia sur la tête Vue de Bastia, côté sud