Le peuple de Rome

Date de publication : 01/06/2013
Nombre de pages : 316
Editeur : Ajaccio, Palais Fesch-musée des Beaux-Arts . Paris, Gourcuff Gradenigo


Représentations et imaginaire de Napoléon à l’unité italienne.

Le peuple romain, une notion fondamentale dans l’histoire du monde antique, est en quelque sorte une idée neuve en Europe au XIXe siècle. Célébré Par Goethe et Chateaubriand, chanté par Berlioz ou Puccini, peint par Pinelli, Géricault ou Hébert, il est devenu au XIXe siècle un mythe qui a joué un rôle actif en Europe entre Napoléon 1er et l’achèvement de l’Unité italienne en 1870.
Par ses représentations visuelles, il a peuplé les parois des salons parisiens avec des tableaux de Vernet et Léopold Robert ; concept politique, il a été un des fondements du Risorgimento, de Verdi à Mazzini. Par la force de l’imaginaire qu’il suscite, il a enchanté le monde des opéras de Wagner aux touristes et artistes américains venant admirer Rome et son peuple.
Cet ouvrage est à la fois le récit de son histoire, construit comme un opéra, et la première synthèse sur la mythologie du peuple romain durant le siècle des révolutions.