Bartolini – Bustes de la famille d’Elisa Bonaparte

Lorenzo Bartolini (Vernio, 1777 – Florence, 1850)

Bustes d’Elisa Bonaparte, de Félix Baciocchi et d’Elisa Napoléone

Devenue Altesse impériale, Elisa reçoit le titre de princesse héréditaire de Piombino en 1805 puis de Lucca l’année suivante et enfin devient Grande duchesse de Toscane en 1809. Elle s’impose, entre autre, comme protectrice des arts et, en 1807, relance l’exploitation des carrières de marbre à Carrare grâce à la création de la Banca Elisiana. Lorenzo Bartolini est alors nommé en 1808 à la tête de l’Académie des Beaux-Arts de Carrare. Dès 1809, il réalise l’effigie officielle de la souveraine, mais aussi celles de son époux et de leur fille Elisa-Napoléone alors âgée de 3 ans. Les trois bustes sont d’ailleurs présentés simultanément à l’exposition de l’Académie de Lucca le 15 août 1809.

Le Palais Fesch conserve un exemplaire de chacun de ces bustes. Celui représentant Félix Baciocchi provient de la collection Fesch, tandis que le portrait sculpté d’Elisa-Napoléone complète l’ensemble depuis 1966 grâce au don de Martin Fabiani, exécuteur testamentaire d’Ambroise Vollard et marchand d’art sulfureux durant la seconde guerre mondiale. Enfin, le buste d’Elisa est donné à la ville par Paul Marmottan.

Héritier d’une famille d’industriels, Paul Marmottan choisit une carrière d’historien, collectionneur et mécène largement guidée par sa prédilection pour le Premier empire.

Paul Marmottan se rend à Ajaccio en 1923 et en visitant le Salon napoléonien de l’hôtel de ville, il se rend compte qu’aucune représentation d’Elisa n’y figure tandis que Félix Baciocchi sculpté par Bartolini est présent par le legs du cardinal Fesch.

Dès son retour à Paris, il adresse une lettre au maire d’Ajaccio, Jérôme Peri, exprimant sa volonté de faire don à la ville d’un buste d’Elisa : « J’ai acheté ce buste à Lucques, chez un antiquaire ; il provenait d’un château de noble Lucquois du côté de Pescia… ».

Cette anecdote est relatée par Dominique Frassati en 1938, alors qu’il est Directeur des musées de la ville d’Ajaccio et qu’il publie le catalogue des Œuvres d’art du musée de l’hôtel de ville d’Ajaccio.

Le buste arrive à Ajaccio en 1924, après que le conseil municipal de la ville se soit engagé auprès de Paul Marmottan à prendre en charge les frais d’emballage et de transport en échange modeste à sa générosité.


 

Partager sur les réseaux sociaux

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur pinterest
Partager sur linkedin
Visite numérique

Découvrir les autres oeuvres