Cabanel – Portrait de Napoléon III

Alexandre Cabanel

(Montpellier, 1823 – Paris, 1889)

Portrait de Napoléon III

Selon ses contemporains, Alexandre Cabanel est plus qu’un artiste, il est une institution. Grand Prix de Rome de peinture en 1845, il devient membre de l’Institut en 1863 et entre rapidement dans le cercle des artistes favoris de Napoléon III.

C’est en 1865 qu’il peint le portrait officiel de l’Empereur aujourd’hui conservé au musée national du Palais de Compiègne, dont l’œuvre du Palais Fesch, provenant du legs Franceschini-Pietri,  est l’esquisse préparatoire.

Jean-Baptiste Franceschini-Pietri (1834-1915), originaire de Balagne et issu d’une famille corse influente sous le Premier Empire, entre au cabinet de Napoléon III en 1855 et devient son secrétaire particulier. À la mort de l’Empereur, il entre au service de son fils, le Prince impérial, puis de l’Impératrice Eugénie, jusqu’à sa mort en 1915. Pendant ces longues années au service de la famille impériale, Franceschini-Pietri se lie d’amitié avec Cabanel qui lui offre ce petit portrait de Napoléon III.

À l’origine, l’œuvre n’est pas destinée à enrichir les collections du Palais Fesch car Franceschini-Pietri décide de l’offrir au prince Victor Napoléon pour décorer la Maison Bonaparte à Ajaccio. Cependant, le prince ne donne aucune réponse et, en 1921, le tableau est proposé au maire d’Ajaccio, Dominique Pugliesi-Conti, qui s’empresse de l’accepter.


 

Partager sur les réseaux sociaux

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur pinterest
Partager sur linkedin
Visite numérique

Découvrir les autres oeuvres