Raimondo Trentanove – Laetitia Bonaparte

Raimondo Trentanove (Faenza, 1792 – Rome, 1832)

Laetitia Bonaparte

Natif de Faenza, en Romagne, Trentanove est élève dans l’atelier d’Antonio Canova, ce qui lui permet d’entrer en relation avec les membres de famille Bonaparte résidant à Rome.

Le buste est réalisé en 1818, alors que Laetitia Bonaparte est âgée de soixante-huit ans. Trois ans après la chute de l’Empire, elle espère toujours le retour de Napoléon et vit cloitrée à Rome où elle ne fréquente que son frère, le cardinal Fesch, et ses fils, Lucien et Louis. À cette époque, elle semble vivre en dehors du monde réel, dans un climat mystique et nostalgique de l’époque où sa famille dominait le monde.

Depuis la chute de l’Empire, Laetitia Bonaparte n’avait plus le droit de porter le titre de Madame Mère, mais son palais romain était encore orné des symboles impériaux. Le présent portrait semble témoigner d’un anachronisme : il n’est pas, en effet, le portrait de Laetitia Bonaparte âgée de soixante-huit ans, mais de Madame Mère, la mère de l’empereur Napoléon Ier. Trentanove tente de recréer cet univers mystique en effaçant toute trace de vieillesse sur le visage de la mère de Napoléon. Les traits anguleux, la coiffure à l’antique avec les bouclettes sur le front et les mèches descendant sur le cou, rappellent la jeunesse du modèle ; tandis que le diadème décoré de l’Aigle impériale et la médaille au profil de Napoléon Ier se réfèrent aux fastes du premier empire.


 

Partager sur les réseaux sociaux

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur pinterest
Partager sur linkedin
Visite numérique

Découvrir les autres oeuvres